Louis Dassé est né en 1990 à Bordeaux. Il vit à Marseille et travaille partout où les projets le mènent.

« J’aime à m’amuser et à ironiser sur nos façons d’être. L’humour a cette capacité de placer, replacer les choses à leur juste valeur. À mon sens, le rire et l’humour sont à prendre avec grand sérieux. Ils sont les points d’accès à un regard distancié, critique et pas moins juste sur le monde. Dans mon travail, je cherche toujours à être sérieusement léger tout en étant légèrement sérieux.
J’entretiens une pratique protéiforme qui touche autant à la photographie, à la sculpture, au dessin, à la vidéo et à la performance. Les situations de vie sont, pour moi, aussi fertiles que les objets qui les agrémentent. Ainsi, les pièces que je produis résultent souvent de l’assemblage d’objets préexistants, communs et banals, quotidiens apparemment sans qualités plastiques particulières. Modifier leurs échelles, les extraire d’un environnement attendu et les décontextualiser sont les mécanismes que j’utilise pour révéler leurs potentiels artistiques, ironiques ou critiques. »

 

Expositions Individuelles

2021 : With pleasure, Kö20, Hanovre, Allemagne, sur une invitation du collectif Grapain.

Expositions collectives

2022 : Faire flamboyer l’avenir, l’été photographique de Lectoure 2022, commissariat Émilie Flory.

2022 : Publication d’éclairage, Lieu Commun, Toulouse.

2021 : Kratt, l’ombre du météore, une exposition du 4eme étage en résidence à Buropolis, Marseille. Commisariat Vincent-Michaël Vallet. 

2021 : Trois petits chats, galerie du Lendemain, Paris, commissariat Antoine Champenois.

2020 : Un art de voisinage, Trois ͜ a, Toulouse.

2020 : Participation à la soirée de performance dans le cadre de l’exposition Liminal à la galerie des bains douches à Marseille, à l’initiative de Paracetamool.

2020 : La distance séparant l’oeuf du sol, 52 rue de la république, Marseille, à l’initiative de Paracetamool, commissariat: Azad Asifovich, Jérome Nivet-Carzon, Tzuchun Ku et Yves Bartlett.

2019 : Restitution de la résidence de Recherche L’ile au oiseau avec l’atelier Territoire du Travail  mené par David Coste et Laurent Proux, à la maison Salvan à Labège.

2019 : Participation à la nuit européenne des chercheurs au Quai des savoirs à Toulouse pour y exposer le projet collectif Querelles et harmonies en cuisines.

2019 : Première Presse, Lieu commun, L’adresse du Printemps de septembre, la Cartoucherie, Toulouse, commissariat: Alex Chevalier.

2019 : Stefania, Biennale internationnale de design de Saint Etienne.

2019 : BAZAAAAR, la Halle Roublot, Fontenay-sous-bois, commissariat: Arnaud Grapain et Frédérique Lemoine.

2018 : Activité permanente, BBB centre d’art, Toulouse, commissariat: David Coste, Émilie Flory, Cécile Poblon et Laurent Proux.

2018 : STAR GATE, triple exposition croisée (ESBAMA, ESAAIX, ISDAT) sur l’initiative des étudiants de l’ESBAMA.

2017 : week-end des Fracs, les Abattoirs, Toulouse, avec le groupe de recherche STAGES STUDIES mené par Emilie Pitoiset.

 

Résidences

Septembre et Octobre 2020 : Participation au programme de résidence Post-production aux Maisons Daura, en partenariat avec les écoles d’art d’Occitane et la MAGCP.

Novembre 2018 – Janvier 2019 : Résidence de recherche à Shanghaï dans le cadre du projet Querelles et harmonies en cuisine menée en partenariat avec l’ISDAT, l’ENSA et l’Ecole OFFSHORE, et plus particulièrement portée par Nathalie Bruyère, Étienne Cliquet, Ana Samardzija Scrivener, enseignants à l’ISDAT, et par Paul Devautour du programme de recherche création et mondialisation (Ecole OFFSHORE).

 

Groupes de travail / Groupes de recherche / Séminaires

2019 : Intervention autour du projet « Objet d’étude/étude d’objet » lors de la journée d’études « L’art de la discrétion, de la discrétion dans les arts et la littérature » à l’université Toulouse – Jean Jaurès, organisée par Marie BOUCHET et Quentin JOURET.

2017 : Participation au groupe de réflexions et d’actions concrètes en milieu carcéral L’APPROCHE mené par Valérie Du Chéné.

Octobre 2016 – Février 2017 : Participation à l’échange international de l’école OFFSHORE à Shanghai mené par Paul Devautour.

 

Formation

2018 : DNSEP à l’ISDAT avec mention « qualité du projet ».

2016 : DNAP à l’ISDAT avec mention « qualité du parcours ».

2012 : Licence de géographie « géographie et aménagement», à l’université Bordeaux Montaigne.